برامج ومواد تعليمية/شروحات مواد أساسية تعليم متوسط /برامج وتطبيقات ويندوز اندرويد برامج ومواد تعليمية/شروحات   مواد أساسية تعليم متوسط /برامج وتطبيقات ويندوز اندرويد
recent

آخر الأخبار

recent
recent
جاري التحميل ...
recent

Projet: 3 Séquence: 1 Niveau : 3AM Evaluation Bilan

Projet: 3  Séquence: 1  Niveau : 3AM              Evaluation Bilan

Projet: 3  Séquence: 1  Niveau : 3AM
             Evaluation Bilan

Projet 3:« Réaliser un cahier de souvenirs de la classe                                  Ait Saidi Lounis
et un recueil de récits de vie à caractère biographique»
Séquence1: « Rédiger un souvenir d’enfance, une expérience vécue. »
Activité :. Evaluation Bilan                                                           Durée : 01 heure                                            
Objectif  d’apprentissage :
- Identifier et employer les déterminants possessifs et démonstratifs.
Matériel didactique: Le manuel de 3ème AM page 124, cahiers d’activités, tableau.

Déroulement de l’activité du jour


Objectifs d’apprentissage:

- Faire le point sur le travail accompli durant le déroulement de cette première séquence du projet 03.
-  Connaitre les attentes et les difficultés rencontrées par les apprenants.
- Identifier les besoins des apprenants et fixer de nouveaux objectifs d’enseignement.                         
Texte support :  Enfance du premier cosmonaute Page 133.

                                         Enfance du premier cosmonaute
   Je suis né le 9 mars 1934. Mes parents travaillaient au Kolkhoz ; mon père comme charpentier et ma mère comme trayeuse. Maman était chargée de la ferme laitière. L'ouvrage ne
manquait pas. Tantôt c'était le temps de vêler pour les vaches, tantôt c'étaient les veaux
qui lui causaient du souci, puis la question des fourrages.
   Je me souviens très bien qu'un jour- que j’avais alors trois ans- ma sœur Zola m'avait emmené
à la fête du1 er Mai à l'école, Monté sur une chaise, j'avais récité des vers :
                      El le chat sur la fenêtre              Nous sourit un peu peut-être...
Les élèves applaudissaient- J'étais fier.
J'ai bonne mémoire. Je me souviens qu'il m'arrivait de monter en cachette sur le toit de la
maison : sous mes yeux s'étendaient les champs immenses comme la mer. Un souffle de
vent faisait ondoyer le blé d'or. Au-dessus, c'était un bleu d'azur. Et l'envie me prenait alors
de plonger dans cette mer, de nager jusqu'à l'horizon, là où le ciel et la terre se touchent …
                                                                               Youri Gagarine, Extrait de« Le Chemin du Cosmos »
Questions
I-                   Compréhension de l’écrit :
Compréhension
 1  - Qui parle dans ce texte? Quels indices le montrent dans les deux premières phrases?
-         C’est l’auteur Youri Gagarine qui parle dans ce texte.
-   Les indices qui le montrent dans les deux premières phrases : je - mes parents
-   - mon père - ma mère.
2  - De quoi parle-t-il?
        Il parle de son enfance.
3       - Réponds par « Vrai » ou « Faux »
               - Youri Gagarine est un cosmonaute. Vrai
               - Il évoque un souvenir d’école. Vrai
               - Sa maison était située au bord de la mer. Faux
     4  - Quel sentiment est reste vivant dans sa mémoire? Pourquoi?
      C’est un sentiment de fierté qui est resté vivant dans sa mémoire parce qu’il a été
      applaudi  par les élèves de l’école.
5  - Relève du texte deux mots lies au champ lexical du souvenir.
Deux mots liés au champ lexical du souvenir : me souviens - mémoire.
 6  -« Je me souviens », « J'ai bonne mémoire.» A quel temps sont conjugués les verbes de
ces deux phrases? Est-ce le narrateur-adulte ou le narrateur-enfant qui dit ces paroles?
« Je me souviens… », « J’ai bonne mémoire » : ces verbes sont au présent de
l’indicatif, valeur énonciation. C’est le narrateur-adulte qui dit ces paroles.
   7  - Relève deux verbes au passé et donne leur temps.
              travaillaient : imparfait de l’indicatif.
            avais récité : plus-que-parfait.
8 - Réécris la phrase : « Je me souviens... maison. », en remplaçante le verbe souligné par un autre de même sens.
« Je me rappelle qu’il m’arrivait de monter en cachette sur le toit de la maison.»
9 - Réécris la 1- phrase du texte à la 3° personne du singulier puis au passe simple.
       La phrase du texte à la 3° personne du singulier : il est né le 9 mars 1934.
       La phrase au passé simple : Je naquis le 9 mars 1934.

II-               Production écrite (Productions libres)
A ton tour, raconte un souvenir d'enfance a l'école ou a la maison en commentant ainsi :
Je me souviens de ce jour-la, c'était le plus beau jour de ma vie …

Tu diras :     - où cela c’était passé, - ce qui test arrive et ce que tu as ressenti,
Quel  âge tu avais, - qui était avec toi (tes parents, un ami, ton professeur ...
Exemple de rédaction 1

    Je me souviens de ce jour-la, c'était le plus beau jour de ma vie. Je me trouvais dans la cours de mon école primaire en compagnie de ma mère et de ma grande sœur Camélia. Je tremblais en avançant vers le tableau où c’étaient affichés les résultats de l’examen de 5 ème année.
J’avais beau me convaincre que je serai sur la liste, je tremblais quand même. J’imaginais plein de scenarios dans lesquels on perdait ou on échangeait mes copies, on effaçait ce que j avais écrit. Je serrai très fort  la main de ma mère et j’avançais à pas très lourd.
  Soudain, j’entendis la voix qui m appelait. C’était  ma sœur qui m’annonçait que j’avais réussi. Je ne pu contenir ma joie. Je sautais partout, je criais, je riais, j’embrassais tout le monde.
  Quand j’y repense aujourd’hui, je me trouve ridicule. Peu importe, j était heureuse et le monde entier devait le savoir.
Exemple de rédaction 2
Je me souviens de ce jour-la, c'était le plus beau jour de ma vie : la distribution des carnets de notes aux élèves. A dix heures, le directeur venait en classe nous distribuer les carnets de notes. Il n’avait pas l’air content. Il dit « je ne suis pas satisfait de vos notes. Les observations portées sir vos carnets par vos enseignants sont  très mauvaises … » il commença à distribuer les carnets. J’avais très peur pourtant j’avais bien travaillé dans les devoirs et la composition. Mon cœur battait plus fort. En s’approchant à proximité de moi, le directeur me caressa les cheveux me dit en lisant l’observation qui se trouvait sur mon carnet : «Elève brillant, continue. » je sautais de joie. J’étais très heureux de mon travail.
Quand la cloche sonna, je sortais rapidement sans mot dire. Arrivé à la maison, je montrai mon carnet de notes à mes parents qui étaient dans le salon. Alors, je donnais le carnet à mon père. Il l’ouvrit, le signa et il me le rendit en disant : «Continue à travailler bien mon fils. » je montai dans ma chambre et je me mis à réviser mes leçons.

التعليقات